Chloé Sainte-Marie

(Invitée d’honneur)

 

C’est d’abord par le cinéma, dans les années 1980, que Chloé Sainte-Marie est connue du public, grâce au cinéaste Gilles Carle. En 1999, elle commence sa carrière d’interprète, au cours de laquelle elle enregistre sept albums essentiellement voués à la poésie québécoise. Au passage, elle fait revivre toutes les langues du territoire ; le latin, l’innu, l’inuktituk, le mohawk, le cri, l’exploréen et le créole.

Parallèlement à son activité artistique, Chloé Sainte-Marie prend soin de son conjoint Gilles Carle, atteint de la maladie de Parkinson. C’est en 2007, au plus haut point de l’épuisement, qu’elle a l’idée d’œuvrer sur un projet de société : celui de réunir personnes malades et leurs aidants se relayant et se partageant la tâche afin de se donner à tous, un souffle, un répit.

En 2022, Chloé fera un retour sur scène avec son nouveau spectacle qui suivra l’album Maudit silence, produit chez Audiogram. Maudit silence, rassemble 18 poèmes issus des Trois Amériques, à travers 13 langues autochtones et créoles. C’est la poète innu Joséphine Bacon qui ouvrira l’album avec un poème dédié aux femmes autochtones disparues. C’est d’ailleurs Joséphine Bacon qui a initié Chloé Sainte-Marie à la langue innu il y a plusieurs année, et la poète est depuis longtemps présente dans le travail artistique (Mishapan Nitassinan et l’album Nitshisseniten e Tshissenitamin – Je sais que tu sais) de Chloé Sainte-Marie, qui utilise son art pour donner la voix aux textes autochtones. Yves Desrosiers mettra en musique tous les chants de ce nouvel album, accompagné de Philippe Cyr à la mise en scène.

Livres